Les cavaliers de la Grande Armée Index du Forum Les cavaliers de la Grande Armée
La pratique de l'équitation en reconstitution historique
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

question concernant l'emploi de la grosse cavalerie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les cavaliers de la Grande Armée Index du Forum -> Les cavaliers de la Grande Armée -> La cavalerie lourde et de ligne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
amathis


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juil 2008
Messages: 2

MessagePosté le: Sam 19 Juil - 18:39 (2008)    Sujet du message: question concernant l'emploi de la grosse cavalerie Répondre en citant

Bonjour,
Nouvellement inscrit sur ce site, j'espère que vous pourrez répondes à ma question:
Quelles sont les dispositions tactiques des divisions de cavalerie lourdes au combat? Je connais le tableau représentant le grande charge d' Eylau, en colonne par escadron, mais je doute qu'il en est toujours été ainsi!
A Austerlitz, Nansouty organisa ainsi sa division:
-1ere ligne: 2 régiments de carabiniers et un de cuirassier
-2eme ligne: 3 régiments de cuirassiers
Quel est l' avantage de ces dispositions sur plusieurs lignes? Chargent toutes en même temps? Ces lignes servent elles a redoubler le choc? A former un rideau protecteur le temps de reformer la 1ere lignes?
De plus, quelle doit ou quelle devrait entre la distance entre ces 2 lignes?
Comment Sont en général placer les escadrons dans ces lignes? A Eylau, la place pour se déployer faisait défaut, mais lorsqu'elle était suffisante, comment se placaient les escadrons au sein des divisions de grosses cavaleries?


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 19 Juil - 18:39 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
DUPS
12ème chasseurs

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 1 563
Localisation: NIMES
Masculin
Votre groupe de reconstitution:: 12ème chasseurs

MessagePosté le: Jeu 24 Juil - 08:42 (2008)    Sujet du message: question concernant l'emploi de la grosse cavalerie Répondre en citant

Je n'ai pas de connaissance de textes déterminant la mise en oeuvre de charges à l'échelle de la division. Les règlements portent essentiellement sur le niveau escadron et régiment.
Néanmoins la charge en plusieurs échelon est préconisé dès le niveau du régiment par escadrons successifs. L'intérêt en est double:
- Redoubler le choc comme vous l'avez dit si la première ligne aborde l'ennemi.
- Faire s'émousser la défense de l'infanterie sur les premiers escadrons en tirant et vidant leurs fusils pour ne plus être en mesure de stopper les escadrons suivant qui alors ne risquent rien jusqu'au contact.

Les escadrons pouvaient alors se suivre ou alors chargé en échelon refusé, c'est à dire côtes à côtes, mais chaque avec un peu de retard sur celui qui est à sa gauche ou à sa droite. Ainsi si l'escadron le plus avancé échoue, il se rallie par la direction opposée et les escadrons suivants renouvellent leur effort.
Voici ce que je peux vous en dire pour l'heure. Je vous ferai suivre d'autres informations dès que possible.
_________________
Res non verba


Revenir en haut
amathis


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juil 2008
Messages: 2

MessagePosté le: Sam 6 Sep - 12:13 (2008)    Sujet du message: question concernant l'emploi de la grosse cavalerie Répondre en citant

J' apporte un élément de réponse à ma précédente question:
Concernant l'emploi de la cavalerie au niveau divisionnaire, toutes mes sources* semblent s'accorder pour dire que les charges se faisaient par echelons successifs, c'est à dire que pour une division de 3 brigades, chaque brigade se formait sur une ligne, l'une derrière l'autre. La première chargeait, puis se reformait sur le lieu du choc si la charge était victorieuse et si l'ennemi n'avait pas de troupe de soutien immédiatement engageable; mais dans la plupart des cas, elle venait se reformer immédiatement derrière la seconde, qui avait suivi la charge un peu en retrait, tant pour ne pas se confondre avec la première brigade, que pour pouvoir manoeuvrer sur les extrémités de la ligne. Mes recherches indiquent des distances entre les lignes variant de 150 à 300 pas. Grâce à ces dispositions, le première brigade était soutenue, pouvait se ralier pendant que la seconde chargeait, et qu'une attaque sur une de ses extrémités ne pouvait se faire sans que l'ennemi ne soit lui même pris en flanc. Néanmoins, il semble que lorsqu'une attaque de ce genre était anticipée, le second échelon se portait sur le coté menacé, afin de charger la menace plus complétement, sans attendre que l'ennemi n'ait atteint la première ligne. Dans ce cas, la troisième brigade prenait le place de la seconde, sinon elle restait ordinairement en colonne serrée, pour engager une attaque débordante plus rapidement.
La dernière remarque me laisse néanmoins perplexe: J'ai vu dans l'Ordonnance provisoire An XIV que les ploiments et déploiments de colonnes serrées se faisaient par 4 cavaliers de front, or De Braque, dans son Avant poste de cavalerie légère, indique que les mouvements doivent se faire par peloton, si ce n'est par unité supérieure (escadron, régiment ou brigade). Pouvez-vous me dire si ces manoeuvres de colonnes serrées pouvaient se faire par peloton? De même, pensez-vous que les changements de front obliques se faisaient par peloton (gain de temps puisque l'arc de cercle à parcourir est moindre), ou par escadron, ce qui exige plus de temps, mais pendant lequel l'escadron reste formé en bataille?
Enfin, les charges en colonne sérrée semblent ne plus être de mise au premier empire (cf source 1, campagnes 1806-1807), en effet, même à Elyau, la colonne serrée ne s'est enfoncée dans le dispositif russe qu'une fois la première ligne de ces derniers enfoncée par une charge en echelon. Pouvez-vous me confirmer ce fait par d'autres documents, car bien qu'ayant foi en mes sources, celles ci vont à l'encontre de l'opignon généralement admise.
Je vous remercie d'avoir pris la peine de me lire, et attend vos réponse avec impatience.
Napoleonement votre,
Amaury

Sources:
La cavalerie dans les guerres de la révolution et de l'empire, Lib S. Milon, 1895
Avants postes de cavalerie légère, F. De Braque


Revenir en haut
Bastien
12ème chasseurs

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2009
Messages: 591
Localisation: Eure-et-Loir
Masculin

MessagePosté le: Ven 19 Fév - 13:18 (2010)    Sujet du message: question concernant l'emploi de la grosse cavalerie Répondre en citant

Quelques infos complémentaires sur les formations de cavalerie lourde sous l'Empire :
Site du 3ème Cuirassiers (reconstitué)
Osprey - Napoleon's cuirassiers and carabiniers (édition partielle)
Le tout en anglais, désolé...
_________________
.Où n'osent pénétrer ni dieux ni généraux


Revenir en haut
DUPS
12ème chasseurs

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 1 563
Localisation: NIMES
Masculin
Votre groupe de reconstitution:: 12ème chasseurs

MessagePosté le: Ven 19 Fév - 13:48 (2010)    Sujet du message: question concernant l'emploi de la grosse cavalerie Répondre en citant

Au regard des sources citées précédemment, je ne suis pas sûr que ces sites éclairent beaucoup Amaury.
_________________
Res non verba


Revenir en haut
Bastien
12ème chasseurs

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2009
Messages: 591
Localisation: Eure-et-Loir
Masculin

MessagePosté le: Lun 1 Mar - 13:59 (2010)    Sujet du message: question concernant l'emploi de la grosse cavalerie Répondre en citant

Citation:
Suivant les règles, ou plutôt suivant les usages modernes de la France, les gros corps de cavalerie ordonnés soit par brigades, soit par divisions, se forment, pour la charge, sur deux lignes soutenues par une réserve; ces lignes sont espacées à la distance d'un front de régiment plus un front d'escadron; elles ne chargent que l'une après l'autre, comme nous l'indique M. Courtin (1783, au mot cavalerie); et elles viennent, à mesure qu'elles se sont rompues, se reformer pour retourner à la charge, sans cesser jamais d'être soutenues par une ligne en ordre et solide.
Charge de cavalerie - Dictionnaire de l'armée de Terre tome I (Ed. de 1851)

amathis a écrit:
Comment Sont en général placer les escadrons dans ces lignes?

En bataille, une brigade composée de deux régiments se déploie avec le plus ancien des régiments à droite, le plus récent à gauche. Au sein de chaque régiment, les escadrons se rangent à partir de la droite en commençant par le premier, puis second etc. escadron.

amathis a écrit:
Enfin, les charges en colonne sérrée semblent ne plus être de mise au premier empire (cf source 1, campagnes 1806-1807), en effet, même à Elyau, la colonne serrée ne s'est enfoncée dans le dispositif russe qu'une fois la première ligne de ces derniers enfoncée par une charge en echelon. Pouvez-vous me confirmer ce fait par d'autres documents, car bien qu'ayant foi en mes sources, celles ci vont à l'encontre de l'opignon généralement admise.
Citation:
"La cavalerie de Bonaparte a rarement chargée en colonne"
Charge de cavalerie - Dictionnaire de l'armée de Terre tome I, page 1173 (Ed. de 1851)

C'est tout pour le moment...
_________________
.Où n'osent pénétrer ni dieux ni généraux


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:33 (2017)    Sujet du message: question concernant l'emploi de la grosse cavalerie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les cavaliers de la Grande Armée Index du Forum -> Les cavaliers de la Grande Armée -> La cavalerie lourde et de ligne Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.