Les cavaliers de la Grande Armée Index du Forum Les cavaliers de la Grande Armée
La pratique de l'équitation en reconstitution historique
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Problématique de la location

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les cavaliers de la Grande Armée Index du Forum -> Equitation -> Les loueurs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DUPS
12ème chasseurs

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 1 563
Localisation: NIMES
Masculin
Votre groupe de reconstitution:: 12ème chasseurs

MessagePosté le: Dim 27 Oct - 21:22 (2013)    Sujet du message: Problématique de la location Répondre en citant

Lors du bicentenaire de Leipzig, un certain nombre de déboires ont frappés nos camarades cavaliers. Je me dis qu'il pourrait être intéressant de faire une synthèse de cette problématique. J'aborderai la question sous l'angle du tarif du loueur et ensuite de la problématique de l'organisateur. pour le cavalier, c'est toujours trop cher, mais globalement, on peut considérer que le tarif acceptable pour nous est entre 100 et 200 € pour un week-end, exceptionnellement 250 pour un évènement "hors norme" (donc aucun)

Le tarif du loueur:
Il est variable structurellement.
- Le loueur professionnel (rare), sera influencé par l'intensité de l'activité qui fonde son commerce. Un loueur de chevaux de chasse sera plus disponible en été et un loueur de randonnée, beaucoup moins. Donc il alignera ses prix en fonction de son activité concurrente.
- Un centre équestre devra compenser les heures de leçons non dispensées sur le créneau d'un week-end.
- En été, des chevaux au pré devront être referrés.
- Le transport enfin, fera que le cheval coûtera d'autant plus cher qu'il viendra de loin. Ceci pondéré par le nombre de place du véhicule; un loueur qui dispose d'un camion pour transporter 10 chevaux divisera ses frais de transport entre les locataires. S'il en a pour 500€ de transport, il divisera par 10 ce coût, si on lui prend 10 chevaux et fera assumer la charge de son transport au seul locataire, s'il doit transporter un cheval.

L'organisateur:
Il (en tout cas, je procède comme cela) choisit le mieux-disant. Ce loueur bon marché sera au final limité par les chevaux qu'il peut mettre à disposition. Au-delà, l'organisateur ira vers un autre loueur. Si son but est d'accueillir tous les cavaliers motivés, sans fermé de porte, il se retrouve déjà en difficulté.
Car là commence le problème de la poule et l'œuf:

Le reconstitueur: - A combien reviennent les chevaux ?
L'organisateur: - Dis-moi à combien vous venez et je te le dis ?
Le reconstitueur: - Bah cela sera selon le tarif.
L'organisateur : - Jusqu'à 10 cavaliers, cela fera 120€
Le reconstitueur: - Ah ? C'est pas cher !  

En s'approchant de l'évènement:
Le reconstitueur: Comme c'est raisonnable, nous viendrons à 10+5 !

L'organisateur qui doit faire appel à un autre loueur dont le tarif est de 180€, fait donc une moyenne:
(10x120€)+(5x180€)/15= 2100€/15= 140€

L'organisateur: Dans ce cas, cela fera 140€ au lieu de 120 !

A ce stade, le reconstitueur se demande déjà ce que fait cet organisateur verreux...et l'organisateur redoute de devoir trouver d'autres chevaux.

L'étape suivante est le jour dit. Lorsque l'on apprend qu'untel ou untel n'a pas pu venir parce que...
Sauf que le loueur a amené les chevaux et qu'il faudra s'occuper un minimum du cheval laisser en plan et qu'il faudra aussi payer sa location soit 120 ou 180€ à répartir sur le paiement de chacun.

Ensuite je passe sur les étapes annexes : il faut assortir chevaux et cavaliers ("j'ai fait deux promenades en Camargue l'été dernier !! J'ai bon ??"), lorsque chacun explique que la robe n'est pas terrible ("j'aime bien les chevaux noirs, cela met en valeur mon uniforme"), que le cheval n'est pas assez bon (généralement plus le cavalier est médiocre, plus il trouve qu'il a un mauvais cheval), que le cheval est trop grégaire, qu'il ne galope pas assez vite ("Yahaaa Tornado !! Allez hue ! Sale carne !")  ou trop vite (" Comment ça s'arrêêêête ? Oh là ! Oh !"), que chacun veut monter avec son mors, ses éperons, et j'en passe...
Tout cela peut se finir ensuite avec les chevaux éreintés parce que le cavalier qui n'est pas forcément "homme de cheval " en aura voulu pour son argent et aura crevé sa monture dans 12 charges (une bonne moyenne, sinon, c'est pas drôle), monture qu'il ramènera trempée au loueur, sachant qu'il aura négliger de l'abreuver ("il n'avait pas soif ! Son seau est resté plein tout le week-end !"... sauf qu'il y avait du crottin dans son seau) ou de l'alimenter ("c'est bon, il y a un peu d'herbe dans le paddock de 5 mètres sur 5")
Ceci sans parler des blessures ("oups, j'avais pas vu !") ....

Donc l'année d'après le loueur, s'il revient, augmente ses tarifs de 50%. Je pense que DD vit avec Plancenoit une aventure de cet ordre, dans laquelle il a même eu à gérer des chevaux morts par la faute des cavaliers. A ce stade, l'organisateur même s'il est reconstitueur ne cherche pas forcément à faire d'effort financier aux dépends hélas de tous, car tous ne sont pas comme cela.

Aujourd'hui, il est donc compliqué de trouver des chevaux de location. Il est intéressant de constater que cela se complique d'année en année pour les organisateurs, lorsque l'on revient au même endroit.
De notre côté qu'à-t-on d'autre à offrir comme garantie que notre argent ? Des diplômes, des références quelconques, le soutien d'un organisme reconnu quelconque ... ? Rien !!

Donc je crois qu'il y a une réelle réflexion à mener si l'on veut continuer à se retrouver en nombre sur des manifestations. Ce forum pourrait-y contribuer.
_________________
Res non verba


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 27 Oct - 21:22 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Bastien
12ème chasseurs

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2009
Messages: 589
Localisation: Aube
Masculin

MessagePosté le: Lun 28 Oct - 18:35 (2013)    Sujet du message: Problématique de la location Répondre en citant

L'étape suivante est le jour dit. Lorsque l'on apprend qu'untel ou untel n'a pas pu venir parce que...
Sauf que le loueur a amené les chevaux et qu'il faudra s'occuper un minimum du cheval laisser en plan et qu'il faudra aussi payer sa location soit 120 ou 180€ à répartir sur le paiement de chacun.

Il me semble effectivement important de maintenir une confiance mutuelle entre le loueur et le cavalier reconstitueur. Pour palier aux "no show", c'est à dire ceux qui réservent des chevaux et annulent à la toute dernière minute... dans le meilleur des cas, payer des arrhes permet d'éviter cet écueil, et de maintenir le cercle de confiance loueur-orga-reconstitueur. Cela s'est déjà vu, et je ne trouve pas cela aberrant.

_________________
.Où n'osent pénétrer ni dieux ni généraux


Revenir en haut
DUPS
12ème chasseurs

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 1 563
Localisation: NIMES
Masculin
Votre groupe de reconstitution:: 12ème chasseurs

MessagePosté le: Lun 28 Oct - 20:48 (2013)    Sujet du message: Problématique de la location Répondre en citant

Citation:
 dans le meilleur des cas, payer des arrhes permet d'éviter cet écueil
La seule solution est de faire payer d'avance en donnant une date limite pour les désistements. Mais je ne me souviens pas avoir vu pratiquer cela. Une condition qui pourrait provoquer des levées de boucliers... globalement, les évènements tels qu'ils existent ne sont pas la panacée, mais dès que nous changeons la donne, c'est le drame.
Après tout est envisageable et il reste des pistes à explorer.
_________________
Res non verba


Revenir en haut
Brigadier 4H
4ème hussards

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2008
Messages: 753
Localisation: SO

MessagePosté le: Lun 28 Oct - 21:07 (2013)    Sujet du message: Problématique de la location Répondre en citant

C'est ce que nous pratiquons en "interne". Very Happy

En 2010 un de nos camarades (excellent cavalier et fonctionnaire de la grand maison Poulaga...) a du payer le prix total de son cheval suite à un désistement de dernière minute.
Hussard responsable et conscient, il a réglé sans sourciller!
_________________
Il suffit d'une signature pour faire un préfet; 20 ans pour faire un Lasalle


Revenir en haut
DUPS
12ème chasseurs

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 1 563
Localisation: NIMES
Masculin
Votre groupe de reconstitution:: 12ème chasseurs

MessagePosté le: Lun 28 Oct - 21:29 (2013)    Sujet du message: Problématique de la location Répondre en citant

Citation:
 Hussard responsable et conscient, il a réglé sans sourciller!
Voilà un brave !!!!
_________________
Res non verba


Revenir en haut
La Béquille


Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2008
Messages: 402
Localisation: 81
Masculin

MessagePosté le: Lun 28 Oct - 23:50 (2013)    Sujet du message: Problématique de la location Répondre en citant

C'est ce qu'on fait aussi quand nous louons des véhicules pour les longs déplacements.

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:01 (2017)    Sujet du message: Problématique de la location

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les cavaliers de la Grande Armée Index du Forum -> Equitation -> Les loueurs Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.