Les cavaliers de la Grande Armée Index du Forum Les cavaliers de la Grande Armée
La pratique de l'équitation en reconstitution historique
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Montmirail

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les cavaliers de la Grande Armée Index du Forum -> Les cavaliers de la Grande Armée -> Annonces
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DUPS
12ème chasseurs

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 1 563
Localisation: NIMES
Masculin
Votre groupe de reconstitution:: 12ème chasseurs

MessagePosté le: Jeu 5 Juin - 19:59 (2014)    Sujet du message: Montmirail Répondre en citant

Un compte-rendu de cavaliers ??
_________________
Res non verba


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 5 Juin - 19:59 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
olivier
2ème hussards

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2010
Messages: 84
Localisation: Poitiers (86)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Ven 6 Juin - 17:54 (2014)    Sujet du message: Montmirail Répondre en citant

Compte-rendu de campagne, comme il se doit...

Participant individuel avec les Ecuyers de l'Histoire, j'ai bien sûr une pensées pour mes camarades de la légère laissés "sur le carreau", ayant en mon temps pesté contre le pseudo "numerus closus" du 50/50. Si la cavalerie française était sureprésentée, c'est peut-être la présence de nombreux cavaliers d'état-major peu actifs sur le champs de bataille qui ferait réagir. Mais je crois que là j'enfonce des portes ouvertes et relance un vieux débat

Côté organisation, c'était d'une grande qualité, et en tous les cas à mon avis le meilleur compromis entre "foire à l'andouille" et reconstitution de grande ampleur, avec en particulier des lignes de feux et alifnements de tentes au cordeau. Tout a été dit sur le Forum Nap 1er (>>> http://www.napoleon1er.org/forum/viewtopic.php?f=3&t=26488&sid=581c… et tous les remerciements et autres félicitations exprimées sont amplement méritées. On peut toujours regretter la multiplication des rubalises, la forte présence des uniformes de 2014 (pompiers et gendarmes) mais qui peut en vouloir à un organisateur d'assurer la sécurité.

La bataille du samedi a connu des lenteurs au démarrage et quelques temps mots mais le créneau prévu (2h30) a laissé de quoi "s'exprimer", ce qui fut moins le cas dimanche matin. mais bon, un hussard est toujours râleur!
Salves d'artillerie et feux de rang ont produit leur effet, on était assez proche de l'immersion; je n'ai pas assez d'expérience pour juger les évolutions d'infanterie, mais il est certain que la masse française du bataillon uni manoeuvrant ensemble avait de l'allure.

Côté cavalerie, il y a eu de l'engagement, et c'est tant mieux. Chapeaux bas à nos amis de la lourde et de la légère qui tout en mélangeant les groupes et les nationalités ont réussi a offrir une homogénéité et une ténacité dans l'action plus qu'honorable. N'ayant pas tout vu, je vais dans un premier temps partager mon expérience personnelle et chacun complètera; je risque peut-être d'énoncer des évidences mais tant pis
- Pourtant cavalier, je suis revenu "rincé" de ce bicentenaire, tant ce type d'équitation est physique: terrain vallonné, fréquents changements d'allure... bref, il me parait plus que jamais évident qu'on ne travaille jamais assez les fondamentaux, à savoir assiette et assouplissements. Si on veut "donner" sur le terrain,  il faut s'entraîner à ce qui reste malgré tout un sport.
- Les groupes homogènes ont créé des engagements satisfaisants, mais ce n'a pas toujours été le cas, comme les hussards prussiens venant d'unités hétéroclites. La cavalerie française atteignait un nombre intéressant en terme de masse mais les manoeuvres collectives manquaient parfois de rigueur. Plus facile à dire qu'à faire avec des chevaux de location craintifs, mous ou au contraire trop sensibles.... Donc cela confirme que s'entraîner à manoeuvrer collectivement (au sein d'un groupe, puis en regroupements d'unités) est un travail de fond et de répétition indispensable pour n'avoir sur place "que" à régler les problèmes d'adaptation des chevaux et d'improvisation face aux aléas de la bataille.

Je n'étais qu'un modeste observateur, déjà bien occupé avec mon cheval pour qui c'était la première grande bataille rangée...
D'autres "français" ou "coalisés" au regard plus aguerri auraient sûrement des choses à rajouter!
_________________
Chamborant Olivier, dit l'Etrille
"Le cavalier ne doit vivre que pour son cheval qui est ses jambes, sa sureté, son honneur, ses récompenses" F. De Brack


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
DUPS
12ème chasseurs

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 1 563
Localisation: NIMES
Masculin
Votre groupe de reconstitution:: 12ème chasseurs

MessagePosté le: Ven 6 Juin - 19:23 (2014)    Sujet du message: Montmirail Répondre en citant

Merci de ce compte-rendu.
_________________
Res non verba


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:46 (2017)    Sujet du message: Montmirail

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les cavaliers de la Grande Armée Index du Forum -> Les cavaliers de la Grande Armée -> Annonces Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.