Les cavaliers de la Grande Armée Forum Index Les cavaliers de la Grande Armée
La pratique de l'équitation en reconstitution historique
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Patente

 
Post new topic   Reply to topic    Les cavaliers de la Grande Armée Forum Index -> Les cavaliers de la Grande Armée -> Les vivandières
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Monnery


Offline

Joined: 21 May 2008
Posts: 974
Localisation: En Beaujolais

PostPosted: Fri 10 Jun - 19:27 (2011)    Post subject: Patente Reply with quote



Sur le coté gauche il y a le descriptif de la vivandiere,mais le document est plus grand que mon scanner Embarassed ...
_________________
Je suis apprécié par les humains non domestiqués...


Back to top
Publicité






PostPosted: Fri 10 Jun - 19:27 (2011)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
La Béquille


Offline

Joined: 25 Aug 2008
Posts: 402
Localisation: 81
Masculin

PostPosted: Sat 11 Jun - 11:04 (2011)    Post subject: Patente Reply with quote

Pourrais-tu scanner la partie gauche dans ce cas ? ;)

Back to top
Visit poster’s website
Deguignet
12ème chasseurs

Offline

Joined: 21 May 2008
Posts: 1,939
Localisation: Toulouse
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

PostPosted: Sat 11 Jun - 16:01 (2011)    Post subject: Patente Reply with quote

Voici la patente dans son entier.









La patente nettoyée par bibi pour ceux que cela intéresse.





_________________
Tant que les moutons n'auront pas d'historien, ce seront les loups qui écriront l'histoire !


Back to top
Visit poster’s website
La Béquille


Offline

Joined: 25 Aug 2008
Posts: 402
Localisation: 81
Masculin

PostPosted: Sat 11 Jun - 18:09 (2011)    Post subject: Patente Reply with quote

'rci m'sieur !

Back to top
Visit poster’s website
Monnery


Offline

Joined: 21 May 2008
Posts: 974
Localisation: En Beaujolais

PostPosted: Sat 11 Jun - 18:55 (2011)    Post subject: Patente Reply with quote

T'es trop fort... Okay tu m'as pris de court...

Dans l'article de la sabretache le document est bleu,ce qui est precisé dans le reglt...

...il ne peut y avoir que des patentes soit de vivandiere ou de blanchisseuse(plus rare car moins lucratif...)
_________________
Je suis apprécié par les humains non domestiqués...


Back to top
le Béarnais
4ème hussards

Offline

Joined: 08 Aug 2010
Posts: 1,173
Localisation: IDF
Masculin Poissons (20fev-20mar) 狗 Chien

PostPosted: Sun 12 Jun - 02:45 (2011)    Post subject: Patente Reply with quote

Evil or Very Mad  Donc pas d'autres femmes autorisés à suivre l'armée ?
_________________
Esse omnibus renitentibus.


Back to top
MSN Skype
Emmanuel Fourré


Offline

Joined: 22 May 2008
Posts: 256
Localisation: Normandie
Masculin Sagittaire (22nov-21déc)

PostPosted: Wed 22 Jun - 22:03 (2011)    Post subject: Patente Reply with quote

Merci pour le document
_________________
Montera un jour !


Back to top
Bastien
12ème chasseurs

Offline

Joined: 28 Jan 2009
Posts: 591
Localisation: Eure-et-Loir
Masculin

PostPosted: Sun 9 Nov - 01:24 (2014)    Post subject: Patente Reply with quote

Le nombre des vivandières et blanchisseuses autorisé par l'article 13 de l'arrêté du 7 thermidor an 8, ne peut être porté, sous aucun prétexte, au-delà de quatre par bataillon, et de deux par escadron. Quoique ces femmes n'aient droit à aucune solde ni distribution, les inspecteurs aux revues n'en doivent pas moins se faire fournir un état désignatif de leur âge, de leur profession et de leur signalement. Ils délivrent à chacune d'elles un extrait certifié de cet état, qui leur sert de carte de sûreté dans l'étendue de l'armée.

Toutes ces femmes non pourvues de cette carte doivent être congédiées ; et si elles sont, par la suite, trouvées dans un rayon de quatre lieues de l'armée, elles sont considérées et traitées ainsi qu'il est prescrit par l'article 52 de la loi du 10 juillet 1791.

Décret du 30 avril=3 mai 1793 qui ordonne de congédier des armées les femmes inutiles
Art. 1er. Dans la huitaine du jour de la promulgation du présent décret, les généraux, les chefs de brigade, les chefs de bataillon et tous autres chefs, feront congédier des cantonnemens et des camps toutes les femmes inutiles au service des armées.
2. Seront au nombre des femmes inutiles, celles qui ne seront point employées au blanchissage et à la vente des vivres et boissons.
3. Il y aura par chaque bataillon quatre blanchisseuses : elles seront autorisées à faire ce service par une lettre du chef du corps, visée par le commissaire des guerres. Elles porteront une marque distinctive.
4. Les femmes qui ne seront point pourvues de lettres d'autorisation, seront exclues des camps et cantonnemens.
5. Seront comprises dans cette exclusion les femmes des officiers généraux et de tous autres officiers.
6. Ceux dénommés dans l'article précédent, qui s'opposeront à cette disposition, encourront la peine de prison pour la première fois, et ils seront destitués s'ils récidivent.
7. Les généraux divisionnaires délivreront aux vivandières qu'ils croiront absolument nécessaires aux besoins de leurs divisions, une marque distinctive : celles qui ne seront point munies de cette marque seront congédiées.
8. Celles qui auront obtenu la marque ci-dessus désignée, et qui ne feront aucun commerce de vivres et de boissons, seront congédiées; leur marque leur sera retirée sur le champ, et remise au général divisionnaire.
9. Les vaguemestres et voituriers ne recevront sur les voitures que les femmes porteuses de lettres d'autorisation visées par les commissaires des guerres.
10. L'accusateur militaire, les commissaires des guerres et la gendarmerie nationale, veilleront soigneusement à l'exécution du présent décret.
11. Les femmes qui servent actuellement dans les armées, seront exclues du service militaire; il leur sera donné un passeport, et cinq sous par lieue pour rejoindre leur domicile.
12. Les femmes reconnues pour être les épouses des militaires actuellement à l'armée, et qui ne seront point ou blanchisseuses ou vivandières, seront tenues de se retirer à leur domicile. Il leur sera donné cinq sous par lieue.


Arrêté du 7 thermidor an 8 (26 juillet 1800) relatif aux enfans de troupe et aux femmes à la suite de l'armée
(...)
13. Les dispositions de la loi du 30 avril 1793, concernant les femmes à congédier des armées, seront exécutées suivant leur forme et teneur; en conséquence, il ne pourra y avoir à la suite des corps que celles qui seront réellement employées au blanchissage, et à la vente des vivres et boissons. Le nombre des femmes à la suite de chaque bataillon, ne pourra, sous aucun prétexte, être porté au-delà de quatre, et de deux par escadron. Le nombre des vivandières et blanchisseuses à la suite du quartier-général de l'armée et des quartiers-généraux de division, ne pourra, dans aucun cas, excéder celui des corps qui composeront la-dite armée.
14. S'il existe, à la suite des corps ou des quartiers-généraux, un plus grand nombre de femmes que celui qui vient d'être déterminé, le chef de brigade choisira celles qui devront être attachées aux bataillons ou escadrons; le chef de l'état-major général choisira celles qui devront être attachées aux quartiers généraux.
Ils donneront la préférence à celles qui, mariées à des soldats ou à des sous-officiers actuellement en activité de service, seront reconnues pour être en même temps les plus actives, les plus utiles aux troupes, et celles dont la conduite et les mœurs sont les plus régulières.
15. Toute femme qui, actuellement à la suite d'un corps ou d'une armée, n'aura pas été admise, ainsi qu'il vient d'être dit, en qualité de blanchisseuse ou vivandière, sera congédiée; et il lui sera donné vingt centimes par lieue pour se rendre dans son domicile, et fait défense de s'approcher de l'armée de plus de quatre lieues. Celles qui, ayant été ainsi congédiées, se trouveront, après une décade, dans un rayon de quatre lieues de l'armée, seront considérées et traitées ainsi qu'il est prescrit par l'article 52 du titre III de la loi du 8=10 juillet 1791.

(...)
17. Quoique les femmes qui seront autorisées à rester à la suite des corps et des états-majors n'aient droit à aucune solde ni distribution, les inspecteurs aux revues ne s'en feront pas moins fournir un état désignatif de leur âge, de leur profession et de leur signalement. Ils délivreront à chacune d'elles un extrait certifié de cet état; cet extrait leur servira de carte de sûreté dans l'étendue de l'armée. Celles qui ne sont point pourvues de cette carte seront congédiées; et, si elles sont, après une décade, trouvées dans un rayon de quatre lieues de l'armée, elles seront considérées et traitées ainsi qu'il est prescrit par l'article 52 du titre III de la loi du 8=10 juillet 1791.

Article 52 titre III de la loi du 10 juillet 1791 :
Toutes femmes ou filles notoirement connues pour mener une vie débauchée, qui seront surprises avec des soldats dans leurs quartiers lorsqu'ils seront de service, ou après la retraite militaire, seront arrêtées et remises sans délai à la police civile, pour être jugées conformément aux lois.
_________________
.Où n'osent pénétrer ni dieux ni généraux


Back to top
Bastien
12ème chasseurs

Offline

Joined: 28 Jan 2009
Posts: 591
Localisation: Eure-et-Loir
Masculin

PostPosted: Thu 13 Nov - 20:29 (2014)    Post subject: Patente Reply with quote

REGLEMENT PROVISOIRE POUR LE SERVICE DES TROUPES EN CAMPAGNE
Imprimé pour l'armée d'Allemagne, par ordre
de S.M. l'Empereur et Roi.
donné à Schönbrunn le 11 octobre 1809
   












_________________
.Où n'osent pénétrer ni dieux ni généraux


Back to top
le Béarnais
4ème hussards

Offline

Joined: 08 Aug 2010
Posts: 1,173
Localisation: IDF
Masculin Poissons (20fev-20mar) 狗 Chien

PostPosted: Mon 17 Nov - 01:29 (2014)    Post subject: Patente Reply with quote

" Le nombre des femmes à la suite de chaque bataillon, ne pourra, sous aucun prétexte, être porté au-delà de quatre, et de deux par escadron."
"que celles qui seront réellement employées au blanchissage, et à la vente des vivres et boissons"
"congédier des armées les femmes inutiles"
"Les femmes reconnues pour être les épouses des militaires actuellement à l'armée, et qui ne seront point ou blanchisseuses ou vivandières, seront tenues de se retirer à leur domicile"


Je pense qu'il est urgent de mettre de l'ordre dans nos bivouacs, 
en terme de proportions et de rôle des femmes présentes, 
surtout pour les groupes qui se font particulièrement les chantres d'une figuration réaliste et rigoureuse, 
alors que certains individu de leurs rangs étiques, 
asservissent indignement un nombre excessif de leurs épouses dans le rôle dégradant de cuisinières ...


Lysaëééééééé, sort de mon corps !........
Mr. Green Mr. Green
_________________
Esse omnibus renitentibus.


Back to top
MSN Skype
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Les cavaliers de la Grande Armée Forum Index -> Les cavaliers de la Grande Armée -> Les vivandières All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

Jump to:  


Index | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group

Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.